Lorsque vient le temps de changer de voiture, nous sommes systématiquement confrontés à un dilemme. Celui de vendre notre voiture au concessionnaire ou à un particulier. Dans la plupart des cas, le concessionnaire qui rachète la voiture offre un prix inférieur à celui du marché. La valeur d’échange est souvent décevante, cela porte à croire que le concessionnaire cherche à nous arnaquer.

Alors, pourquoi ce serait une bonne option de vendre son véhicule au concessionnaire plutôt que de trouver soi-même un acheteur?

Vendre sa voiture au concessionnaire, quels sont les avantages?

Moins de coût et de temps

Vendre sa voiture soi-même implique des coûts qu’il faut assumer et du temps qu’il faudra prendre. D’abord, il faut faire inspecter le véhicule, le nettoyer, corriger les défauts esthétiques et mécaniques puis l’annoncer. Sans compter tout le temps que vous prendrez chaque fois qu’un acheteur potentiel viendra l’essayer.

Une mise de fond sur votre nouvelle voiture

L’échange de votre véhicule permet de réduire instantanément le prix de votre nouvelle voiture. La valeur d’échange est appliquée sur le prix avant les taxes qui s’ajoutent au prix de votre nouvelle voiture. Le montant obtenu pour votre ancien véhicule sera considéré comme une remise comptant à l’achat et sera donc appliqué après le calcul des taxes.

Par exemple, si vous avez un véhicule d’une valeur de 5000 $, que le concessionnaire vous en donne 3000 $ et que votre nouvelle voiture coûte 20 000 $, les taxes seront calculées sur 17 000 $ et le prix final avec les taxes sera de 19 545 $. À l’inverse, sans voiture d’échange, le prix final sera de 22 995 $ taxes incluses. Si vous vendez votre véhicule et donnez les 5 000 $ au concessionnaire, le prix final de notre prochaine auto est de 17 995 $. Vous aurez donc économisé 450 $ en taxes et vous n’aurez pas à débourser pour les réparations ou autres dépenses liées à la vente de votre auto d’occasion.

Conclusion

Il faut comprendre que la valeur offerte par le concessionnaire sera toujours moins élevée, car celui-ci devra revendre la voiture et que, dans la grande majorité des cas, le concessionnaire devra aussi assumer les frais de réparations. Pour vous, cette petite égratignure ou ce léger bris ne sont peut-être pas si graves, mais pour le revendeur cela doit être corrigé avant de remettre le véhicule en vente. La marge de profit qui vous semble si grande sera donc grugée par toutes les réparations qui devront être effectuées afin de préparer le véhicule à la vente.

Partager

FERMER